Qui sont les marabouts ?

Les marabouts sont à la base des personnalités ayant un rôle très important dans la société de certains pays africains, notamment en Afrique de l’Ouest, par exemple au Sénégal. Ces notables disposent de connaissances approfondies de l’Islam et disposent d’une autorité en la matière leur octroyant un rôle important pour :

  • enseigner la religion et les règles de la vie sociale aux enfants et parfois même aux adultes. Les marabouts dirigent ainsi souvent une école, qui est souvent la seule école que les enfants fréquentent jusqu’à un certain âge ;
  • célébrer les cérémonies importantes de la vie sociale, comme les baptêmes, mariages ou les cérémonies funéraires ;
  • prier et intercéder auprès de Dieu pour les personnes n’ayant pas de connaissances religieuses suffisantes.

Dans leurs régions d’origine, les marabouts sont des des personnalités importantes et très considérées et d’une grande autorité morale ; indispensables à la vie sociale.

Le rôle de “résolution des problèmes” du marabout

Le rôle de d’intercession divine du marabout, de “courroie de transmission” entre les fidèles et Dieu ou les Saints a fait qu’au fil du temps, les croyant ayant un problème se sont adressés à lui lorsqu’ils rencontraient un problème, afin que le marabout obtienne que leurs demandes soient exhaussées.
Ainsi, certains marabouts se sont spécialisés dans la résolution de problèmes, se détachant de leur rôle d’enseignement et d’animation des cérémonies. Par ailleurs, les marabouts situés hors d’Afrique, n’ayant pas de rôle d’enseignement n’ont plus que ce rôle.

La formation des marabouts

La formation des marabouts se fait généralement au sein de la famille, par un marabout expérimenté : souvent un oncle, le grand-père, le père. Cette initiation de maître à disciple est constitutive de l’Islam Soufi.

L’enseignement obtenu du maître principal est souvent complétée par des enseignements de maîtres spécialisées, parfois situés loin et nécessitant de voyager.

Les familles de marabouts appartiennent à des confréries anciennes, dont certains des membres sont des marabouts célèbres, dont tous les marabouts connaissent l’histoire. C’est pourquoi ont vois souvent des photos anciennes sur les sites de marabouts : il s’agit de marabouts connus appartenant à la famille du marabout et parfois ayant participé à son initiation.

Le marabout : un voyageur

Les marabouts sont des grands voyageurs. Ils voyagent pour deux principales raisons. La première, est que les marabouts sont en perpétuelle quête d’enrichissement de leurs connaissances. Il voyagent donc pour se rendre auprès de “Maîtres” qui leur transmettent leur savoir ou vont au devant d’autres cultures, afin de découvrir ce qu’elles peuvent leur apporter. En effet, les marabouts sont intellectuellement et spirituellement très ouverts et adoptent ce qui leur semble bon, quelle qu’en soit la culture d’origine.

Le second motif de leurs voyages, est la rencontre de leurs clients. Certains marabouts sont sollicités de très loin et font parfois de longs voyages pour rencontrer leurs clients. Parfois, même, les marabouts s’établissent à l’étranger, car il y voient la possibilité de se constituer une clientèle. Certains vont même “tester” pendant quelques mois le potentiel de tel ou tel pays, telle ou telle région.

En France, qui consulte les marabouts ?

On peut être tenté de penser que ceux qui font appel aux marabouts sont ceux qui partagent leur culture, c’est à dire des africains. Or, si naturellement ils font partie de leurs clients, ils ne représentent pas l’essentiel de leur clientèle, loin de là. Les français de culture « européenne », représentent une part importante et généralement majoritaire de leurs clients. D’ailleurs, le travail des marabouts est assez proche de celui de certains guérisseurs, dont il existe une tradition en France, même si elle est en perte de vitesse.

Pourquoi va-t-on voir un marabout ?

En France, la raison principale de consultation d’un marabout est la résolution de problèmes sentimentaux, notamment la demande de retour de l’être aimé qui a quitté le foyer.

Bien que cette raison soit ultra-majoritaire, les marabouts sont sollicités pour d’innombrables autres raisons : avoir de la chance, de l’argent, guérir, se faire désenvoûter…
En fait, à partir du moment où on a un problème que l’on arrive pas à résoudre, le marabout peut-être une solution pour certains.

Comment le marabout travaille-t-il pour ses clients ?

Le travail maraboutique démarre généralement par une séance de divination. Cette séance vise à trouver l’origine du problème et faire un diagnostic.
Une fois le diagnostic posé, le marabout propose un “travail” visant à régler le problème (et faisant l’objet d’une facturation supplémentaire si le client accepte). Ce travail supplémentaire comporte généralement des prières qui lui permettront d’intercéder pour leur client auprès de Dieu ou de Saints. Ces prières peuvent être complétées par exemple de bains ou d’ingestion d’une eau qui a rincé l’encre d’une tablette sur laquelle des écritures ont été inscrites, l’eau acquérant un pouvoir donné par ces écritures et leur signification.
Le marabout peut également confier à son client un talisman constitué d’un papier sur lequel marabout à inscrit des écritures, souvent enveloppé dans une pochette en cuir.
Il peut également demander à son client d’effectuer un sacrifice : matériel, financier ou même animal.

Les marabouts font parfois appel à des marabouts spécialisés, ou à des grands marabouts, parfois situés en Afrique, pour les aider à résoudre les problèmes les plus complexes.

Pourquoi appelle-t-on les marabouts
“Professeur” ou “Maître”

Comme indiqué ci-contre, les marabouts ont en Afrique un rôle important d’enseignement et sont donc au sens propre des professeurs ou maîtres d’école. Par ailleurs, la science maraboutique est transmise de maître à disciple.

Le titre de Professeur que l’on est parfois amusé / étonné de voir sur les annonces des marabouts n’est donc ni usurpé, ni fantaisiste.

Un Islam tolérant et fraternel

Attention aux amalgames ! Les marabouts pratiquent l’Islam Soufi, qui est un Islam ouvert et tolérant. Rien à voir avec les excès de certaines pratiques islamiques dont on entend parler.

La preuve de cette ouverture est qu’en France, la majorité de leurs clients ne sont pas musulmans ; certains sont même mariés à des françaises.

Et les marabouts empruntent souvent des pratiques à d’autres cultures ou religions, comme par exemple à la religion juive.

Maraboutage

Les arnaques

On lit ça et là des témoignages de personnes ayant été arnaquées par des marabouts. Certains sont même tentés de penser que tous les marabouts sont des arnaqueurs. Mais ces témoignages disposent d’une visibilité dont les consultations de marabouts qui se passent bien ne disposent pas.

Comme toute activité qui peut être rémunératrice, certains individus malintentionnés peuvent profiter de la situation, étant marabout ou pas. Aucune profession n’est épargnée à partir du moment où il y a “de l’argent à se faire” ; les marabouts ne font pas exception à la règle.

Il faut donc simplement être prudent : préférer consulter un marabout dont on a entendu du bien, et / ou un marabout que l’on peut consulter physiquement (de préférence à proximité). Et demander les tarifs avant d’accepter la consultation.